L’histoire de Terry Holland, le jardinier de Jack Welch: une attente élevée produit une plus grande opportunité


Pelouse
Pelouse
Il y a quelques jours, j’ai lu l’histoire de Terry Holland, le jardinier de Jack Welch. Un matin ensoleillé de 1969, le jeune jardinier Terry frappe à la porte de Jack, espérant obtenir un client supplémentaire dans cette belle rue. "Tout d’abord, combien d’argent espères-tu gagner en tondant mon jardin", lui demanda.
"Je ne prescris pas un coût particulier. Je laisse le client me donner ce qu’il pense être juste" lui répondit le jeune.
Alors Jack se mit à pointer les jardins des maisons alentour. "Combien as-tu reçu pour la pelouse de ce voisin que tu as tondu". "Trois Dollars" rétorqua le jeune. « Et celle la » continua Jack. "Trois dollars et cinquante cents" dit le jeune. " Ok, je te donnerai quatre dollars pour tailler ma pelouse" avisa Jack. "Mais à une condition. Je voudrais que ma pelouse soit la meilleure de tout le voisinage."
Le jeune Terry accepta la condition. Il avait déjà effectué un bon boulot pour les jardins voisins et pour celui de tous ses clients. Mais celui de Jack était différent.
Une attente élevée produit une plus grande opportunité. A chaque coup de rasoir, Terry tenait à se rassurer que Mr Welch apprécierait la qualité du travail. Il expérimentait avec extraordinaire minutie une nouvelle manière de tailler, de nettoyer, et d’arroser.
Des années plus tard, Terry revient sur la façon dont cette invitation a produit un excellent travail, avait fait toute la différence. "Une lumière s'est allumée et j'ai dit, 'Oh, Voici un monsieur qui ne m'embauche pas juste pour tondre sa pelouse. Il veut que sa pelouse soit la meilleure de toutes les autres pelouses de la rue et il compte sur moi. Cette fois ci, c'était différent. Cela changea mon focus et me permis de savoir que l'excellence est récompensée ".
Terry raconte « A l’intérieur de moi, il y avait comme une compétition. J’éprouve du plaisir à effectuer un travail pour lequel il y a une véritable raison. Un pourquoi fort. Le temps passé à tondre le gazon de Mr Welch pour moi s’écoula beaucoup plus vite que tous les autres. Il m’avait donné l’opportunité de me prouver quelque chose. Il ne s’agissait plus de la même corvée habituelle. Ce n’était plus ce travail qui me paraissait très souvent stupide. Mais c’était devenu un défi passionnant. »
Le défi de Welch non seulement lui permit d’obtenir le plus beau jardin du voisinage, mais il inspira à la grandeur le jeune adolescent. Il aida le jeune jardinier à transcender le statu quo, la médiocrité ou le bon travail et le propulsa à rechercher l’excellence. Voilà la beauté du Leadership.
Impacte ton environnement. Défie le statu quo, réalise l’excellence et surtout, inspire ton équipe, tes collaborateurs, ton entourage à la grandeur car souviens toi : “Le plus grand Leader n’est pas nécessairement celui qui accomplit de grandes actions. Il est celui qui conduit les autres à accomplir de grandes actions.” -Ronald Reagan
Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Aimé Kazika a partagé la publication de Debriefing Média Channel.