jeudi 23 avril 2015

Il y a un an naissait mon blog consacré aux jeunes en RDC!



L’idée de disposer d’un blog consacré aux jeunes de la RDC, naquit en 2014 pendant la formation en ligne sur les outils web 2.0 basé sur le Kit de ressources pour la gestion de l'information (IMARK) – «Web 2.0 et Médias sociaux pour le développement». Développé conjointement par l'UNITAR et l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), avec le support du Centre technique de coopération agricole et rurale (CTA).
  L’idée fut d’abord comme simple exercice pratique sur le chapitre « comment créer un blog »  durant la CIpD Printemps 2014, Collaboration Innovante pour le Développement (CIpD)  du 17 mars au 16 mai  2014 ;  l’idée a ensuite évolué et le design amélioré pour prendre la formation actuelle. Au début, c’était difficile pour sa création et son maintien, surtout, qu’il fallait écrire sur des sujets précis ayant trait aux droits de l’enfant  et à l’éducation, avant de virer sur les informations générales et celles particulièrement qui touchent les jeunes notamment les jeunes de la RDC.
Ce blog interactif, dynamique et richement alimenté est une opportunité pour les jeunes d’interagir, de s’informer et de se former sur plusieurs types des sujets. Le blog a des liens, et donne la possibilité à quelqu’un de faire des recherches et de s’abonner via face book (aime.kazika), compte Twitter et Google+ (KAZIKA KAMOSI).
Le travail de Bloggeur est une consécration non seulement du temps mais aussi un engagement pour des sujets divers. Depuis que j’ai appris à écrire sur le blog, c’est comme ci, les idées naissent du jour le jour. Ce n’est pas facile le blogging, mais cela nécessite de garder un esprit éveillé et attentif à notre environnement proche et éloigné. 
Comme il est dit dans le manuel de la Voix des Jeunes voicesofyouth.org/fr « Guide de la Voix des Jeunes pour les Bloggeurs débutants » : Les articles de blogs reflètent le point de vue ou l'opinion de l'auteur sur un sujet particulier et sont rédigés dans un style informel, sur le ton de la conversation. Le plus souvent, un blog porte sur un ou quelques sujets - comme les questions liées à la jeunesse, des expériences de voyage, le développement international, des critiques de musique, la politique etc.
Blogger ou blogging  reste pour moi, une vie normale ; elle fait parti de mon existence. J’apprends beaucoup en lisant une diversité d’articles des nombreux jeunes aux disciplines variées, provenant des divers  horizons géographiques.
J’ai appris le blogging grâce à la formation suivie entre mars et mai 2014 ; et j’ai conclu ceci : Unitar @UNITAR m’a fait naître ; le CTA @CTAflash et la FAO @FAOnews m’ont arrosé et La Voix des Jeunes @LaVoixDJeunes  m’a fait élevé.
Certes, le concours des circonstances a placé sur mon chemin, La Voix des Jeunes, cette tribune de jeunes bloggeurs avec lequel j’apprends à aiguiser mes articles, à  les structurer, à les rendre captivant et attirant etc.
Si au début, l’apprentissage c’est fait avec un tutoriel dédié à la formation, l’amélioration s’est faite sur le tas.

Nombreux jeunes commentent mes articles en les lisant directement sur le blog, d’autres les repartagent et d’autres encore en sont inspirés pour créer leurs blogs dédiés aux jeunes. 
L’apprentissage en tant bloggeur est une tâche onéreuse, il y a encore du chemin à parcourir, je pense améliorer pour mieux sensibiliser les jeunes de la RDC et de l’Afrique voire même du monde sur des sujets qui tiennent non seulement d’actualité mais aussi, pour ceux qui sont oublier.
Longue vie au blog des jeunes DRC : http://avenirdesjeunesdrc.blogspot.com/


mardi 21 avril 2015

Des mots puissants pour la vie des jeunes!



A la fin du cours de Gestion de Cycle de Projet (GCP) et de Gestion Axée sur les Résultats, l'un des mes professeurs conclut son cours par ces mots puissants que je vous les partage :

Soyez attentif à vos pensées…

Restez énergique.
Entretenez un esprit d’ouverture
Ecoutez attentivement
Acceptez la différence
Vos limites sont celles que vous avez dessinées

Rêvez
La censure est proscrite
Réalisez
Précisez de plus en plus les contours de votre rêve
Faites évoluer le rêve en projet
Ecrivez

Vous êtes ce que vous pensez
La clé de vos pensées est entre vos mains
N’entretenez que des pensées positives
Développez l’auto-estime ; soyez réalistes
Vous êtes unique et de valeur

Positivez

En chaque obstacle, échec, se trouve une richesse inestimable.
Persévérez dans ce que vous faites
Rien n’est acquis…même l’échec !
Partagez les expériences heureuses

Débarrassez-vous de la peur

Le passé est derrière
La peur est générée par une pensée négative
Le courage est généré par une pensée positive

Anticipez

Ne subissez pas les événements
Soyez méthodique
Soyez généreux
Plus on donne, plus on reçoit
On apprend beaucoup en enseignant


Il conclut en disant : une goutte d’eau amène à creuser le roc.

vendredi 17 avril 2015

Le plan Bush : la guerre contre les pays de l’axe du mal ou la lutte contre le terrorisme international?


Les chiffres effrayent, les dégâts collatéraux inestimables, la perte en vie humaine innombrable. Tel est le constat amer de la  guerre aveugle contre les pays taxés de « axe du mal ».  

Nul n’ignore sans doute ce que l’administration Bush a légué à l’humanité, ce que je qualifie du plan Bush. Utilisé pour la première fois le 29 janvier 2002 lors de son discours sur l'état de l'Union, l’«  axe du mal » est  un slogan néo-conservateur qui sert à désigner les différents pays présentés par l'administration de l'ex-président américain George W. Bush comme souhaitant se procurer des armes de destruction massive et soutenant le terrorisme

Face aux représailles de ce que les Etats-Unis ont subi le 11 septembre 2001, le président George W. Bush a décidé de lutter contre le terrorisme international qui a frappé le cœur des E.U suite aux attentats causés par l’Al-Qaïda.

Dans cette lutte contre le terrorisme international, le plan Bush consistera à entrer en guerre contre quelques pays dont l’Irak en 2003 pour des fins de pressions politiques sur les pays concernés, en les stigmatisant et ainsi les mettre au ban de la communauté internationale comme appartenant dans l'axe du mal, ce qui fait référence à la Corée du Nord ,  à l’Iran  et à l’Irak.

Choses étonnante dans cette lutte contre les pays qualifiés de l’axe du Mal, seul, l’IRAK de Saddam Hussein a été envahi, car, selon l’administration Bush, il s’y trouvait les armes de destruction massive (ADM), hélas, jusqu’à ce jour, aucune ADM n’a été trouvée.

Bush a-t-il a insinué son plan de contrôler le pétrole irakien au nom d’une thèse «  les pays de l’axe du mal » ou les « armes de destruction massive ? », Quid sans réponse. De l’autre coté, l’IRAN, la Corée du Nord n’ont jamais été attaquée comme le fut l’IRAK. Pourquoi, là, aussi la réponse reste difficile à donner, et quoi que, certains avancent la thèse selon laquelle, les deux derniers pays, l’IRAN et la Corée du Nord disposeraient de la maitrise de l’arme nucléaire aux fins pacifiques ! 

Les Etats-Unis et ses alliés doivent revoir leur politique internationale sur la lutte soit disant contre le terrorisme ! Car, les peuples des nombreux pays payent des lourds tributs. Même dans ces pays qualifiés de la démocratie, du respect des droits de l’homme, la tyrannie devient le porte-étendard pour attaquer les pays faibles. 

Si réellement, on veut lutter contre le terrorisme, pourquoi n’est pas coopérer avec ces états pour traquer les terroristes au lieu de faire sombrer des nombreux pays dans le chaos ? Pourquoi, n’est pas négocié comme on le fait maintenant avec l’IRAN au lieu de l’attaquer ? Quels sont les vrais motifs du changement de stratégie américaine sur les deux autres pays de l’axe du mal à savoir, l’IRAN et la Corée du Nord ?

Même les Nations Unies censées rester neutre, sont devenues les guerriers en signant les résolutions qui autorisent des guerres ! La Déclaration Universelle des Droits de l’Homme ou la Charge des Nations Unies, sont à mon avis violée et reste lettre morte ou bien, elle sert seulement des intérêts des grandes puissances.


Les pertes et les conséquences à long terme de cette déclaration des guerres selon le plan Bush ou la lutte contre le terrorisme international dans les pays de l’axe du mal ont emballé 34 pays  ayant participé tous à l'encontre du camp irakien ;

1.      Toutes ces guerres, laissent de l’instabilité dans la sous-région ;
2.      100 000 morts selon la Coalition, 20 000 morts et 60 000 blessés selon l'Irak, entre 3 000 et 5 000 morts et entre 8 000 et 15 000 blessés selon plusieurs experts9.
3.      Au total, dans toute l'opération Tempête du désert, les pertes alliées au combat comprenaient 240 morts et 776 blessés, qu'il convient d'additionner avec les 138 soldats tués et 2 978 blessés hors combat, dans divers accidents, depuis Bouclier du désert ;
4.      Les morts directement dues aux bombardements (« dégâts collatéraux ») des morts causées par la destruction d'infrastructures civiles (installations électriques, services de distribution d'eau potable, etc.). En tout, on estime en général le bilan de 50 000 à 130 000 morts chez les civils, dont plus de 30 000 dans l'insurrection en Irak de 1991 après le cessez-le-feu. Une source non confirmée, la Bibliothèque des Émeutes, annonce un bilan de 750 000 morts dans cette guerre civile.

Intensification des guerres dans la région avec :

5.      La guerre en Syrie depuis le 15 mars 2011. En 4 ans, plus de 200 000 morts, 3,8 millions de réfugiés dans les pays voisins, 7,6 millions de déplacés internes ou encore 12,2 millions de personnes nécessitant une aide humanitaire d’urgence en Syrie, alors que la population du pays est désormais estimée à 18,45 millions de personnes. (source : ACF)
 
6.      Mercredi 25 mars 2015, une coalition de 10 pays lançait une intervention militaire au Yémen. Cette intervention a conduit à l'amplification de la guerre civile dans le pays et menace la vie et les moyens de subsistance des populations. Selon Action contre la Faim (ACF), le Yémen est le pays le plus pauvre de la péninsule arabique, sur 26 millions d'habitants, près de 10 millions de personnes ont un accès restreint à de la nourriture et à des aliments à la qualité nutritionnelle suffisante pour être en bonne santé.

Voilà, ce que le plan Bush a engendré avec « alibi », la lutte contre le terrorisme international et/ou la guerre contre les pays de l’axe du Mal.

Il est urgent de revoir la politique internationale pour ne pas sacrifier les milliers d’innocents comme dégâts collatéraux de la guerre et de la cible des attaques des terrorismes.