Si les jeunes pouvaient utilisaient la méthode de « self-made-man » !



Il ne se passe pas une semaine, pour lire dans les médias nationaux ou internationaux, la question de l’emploi ou de chômage des jeunes. En effet, la question de chômage ou de l’emploi des jeunes est devenue une préoccupation mondiale. Beaucoup de réflexions sont déjà menées pour parler de l’après-2015, « Agenda Après-2015 » ; d’autres parlent de l’employabilité des jeunes. Les jeunes eux-mêmes aussi, fournissent pas mal d’efforts pour sortir de cette situation combien dramatique et inhumain. Mais devant cette analyse combien importante, je propose une réflexion qui doit aider les jeunes au moment où nos gouvernements ne disposent pas assez des moyens et s’ils en disposent, l’employabilité des jeunes n’ est pas dans leurs priorités, au cas, elle serait une priorité, des programmes planifiés ne sont pas adaptés pour lutter contre la pauvreté des jeunes ruraux et urbains. Ainsi, je propose l’approche « Self-made men » (self-made-man) càd des hommes qui se sont faits tous seuls, qui ont réussi dans la vie par leurs seules capacités. Voilà la clé qui peut aider nombre des jeunes à devenir compétitifs, à développer des capacités et à créer des initiatives qui ont de la valeur ajoutée. « Self-made men » (self-made-man), c’est un Homme ayant acquis sa fortune ou son statut social, par son mérite personnel, en partant de rien ou avec peu de chose. Ceci reste vrai en ce moment où le chômage atteint de proportion élevée. Le « Self-made men » (self-made-man)  sont aussi appelés des fils de ses œuvres. Il est différent d’un parvenu, qui réussit puisqu’il appartient à une classe, une telle famille. Mais un  self-made-man ou le fils de ses œuvres, représentent une réussite par soi-même en partant de rien ou de peu.
Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Aimé Kazika a partagé la publication de Debriefing Média Channel.