Je ne rêve pas l’Amérique mais je rêve plutôt, « le rêve américain » !



Les Etats-Unis d’Amérique (E.U) restent la nation la plus prospère au monde. Elle a plusieurs avantages, non seulement qu’elle est prospère du point de vue économique, mais, comme si, toutes les bonnes choses sont américaines disait un jour, un jeune homme.  Les meilleurs cinéastes sont américains, les hommes les plus riches sont américains, les meilleures universités, la première université est américaine. Mais, pourquoi, une Nation pouvait-elle regorger autant de bonnes choses s’est exclamé un autre jeune ! Mêmes les récentes études sur l’armement et la sécurité placent les E.U en tête. Ils possèdent le meilleur armement et le budget dédié à la sécurité intérieure et extérieure dépassent des milliards de dollars. Même la monnaie, image de l’économie d’un pays, le dollar est le symbole de la force américaine. Dans le domaine de la télécommunication,  les E.U sont en avance ; sur le plan de recherche scientifique, ils sont loin meilleurs que certains pays d’Europe et d’Asie. Les Etats-Unis en tant que Nation, est devenue le symbole où le rêve de tout jeune peut se concrétiser. Il semble que, même les européens rêvent d’aller aux Amériques pour dire en Amérique. Dans tous les secteurs, les Etats-Unis possèdent toujours la primauté même dans la musique, le Nobel, la littérature, etc. Mais en soi, quel est le secret de la réussite générale des Etats-Unis d’Amérique ? J’ai essayé de fouiller dans la littérature et dans l’histoire, je suis tombé sur ce mot magique qu’est « Le rêve américain (American Dream en anglais). Ah je vois, pourquoi, un jeune a dit : Je ne rêve pas l’Amérique mais je rêve plutôt, « le rêve américain » ! En soi, qu’est ce que le « rêve américain » ; comment se fait-il qu’un tout un peuple y croie jusqu’à contaminer même ceux qui sont hors des Etats-Unis d’Amérique. Selon l’encyclopédie en ligne, wikipedia, le rêve américain est l'idée selon laquelle n'importe quelle personne vivant aux États-Unis, par son travail, son courage et sa détermination, peut devenir prospère[1]. Ce concept a néanmoins été, et demeure encore un des principaux moteurs du courant migratoire vers les États-Unis, l'un des plus importants dans l'histoire de l'humanité.  La notion de cette possibilité pour n'importe quel immigrant de réussir à partir de rien, a été fortifiée par l'étendue territoriale, les ressources naturelles, et le libéralisme politique et économique qui caractérisent les États-Unis.Cette idée est aussi vieille que la découverte du continent américain, même si sa formulation a évolué (on peut ainsi penser au mythe de l'Eldorado, et à la conquête de l'Ouest).  L'expression « rêve américain » est utilisée pour la première fois par James Truslow Adams dans son livre The Epic of America (1931)[3]. Elle signifie alors l'accès aux libertés fondamentales et l'ascension sociale par le mérite. Le rêve américain est un idéal et un concept et a été pris comme modèle par des milliers de colons venus trouver la richesse et la gloire en Amérique. Certes, l’Amérique donne la possibilité à toute personne de vivre le rêve américain, ce rêve transmis de génération en génération, est devenu le symbole de l’Amérique qui brille de mille feux. Le site http://www.webjunior.net/pose-ta-question/qu-est-ce-que-le-reve-americain-1837.php, écris, le rêve américain est né au 16ème siècle, lors de la colonisation de l’Amérique par l’Angleterre. Pour inciter les Anglais à devenir colons et à partir pour les Amériques, on vantait exagérément les mérites de cette nouvelle terre, alors symbole de réussite pour ceux qui choisiraient d’y aller. Le rêve américain est un espoir pour toute personne qui arrive aux États-Unis : là-bas, il serait possible de se bâtir une réussite à force de persévérance et de travail. Cela sans distinction d’origines, de coutumes ou de religions.  Le site conclut,  le rêve américain attire encore aujourd'hui bon nombre de migrants en quête de réussite, notamment financière, que ce soit pour trouver du travail, monter une entreprise ou réussir une carrière artistique. Mais, est ce, l’Afrique peut-elle offrir à sa population un type du « rêve américain », où l’espoir pour toute personne de réussir à force de persévérance, de travail mérité, sa détermination  et son courage  serait possible ? Est-ce, l’Afrique peut-elle développer « un rêve africain » aux dimensions égalées d’un « rêve américain » ? Combien de jeunes africains se voient priver de leurs rêves jusqu’à se noyer dans l’océan et la mer pour atteindre l’Europe ? Combien de jeunes de mon pays ne croient plus à la renaissance africaine et au panafricanisme de nos pères fondateurs ? Je ne rêve pas l’Amérique mais je rêve plutôt, « le rêve américain ». Les rêves de beaucoup de jeunes sont enterrés sans se réaliser par des envies illimitées comme le chante Maitre Gims ! Je ne rêve pas l’Amérique mais je rêve plutôt, « le rêve américain ».






Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Aimé Kazika a partagé la publication de Debriefing Média Channel.