L’accès au crédit par les jeunes est une opportunité de lutte contre la pauvreté des jeunes : Quand les jeunes en parlent !



Il est ingénieur en électricité industrielle de l’Institut Supérieur des Techniques Appliquées à Kinshasa. Il a lu l’article sur le « self-made-man », « L’histoire du Jeune Carlos »  et sur l’expérience de la jeune fille de 23 ans qui gère sa pharmacie. Notre ami ingénieur qui vit actuellement à Guangzhou en Chine, a fait l’expérience sur comment accumuler un #capital de départ pour démarrer son activité professionnelle et sur l’accès au crédit remboursable. Deux ans après avoir fini ses études en électricité Industrielle, il a trouvé l’emploi en 2004, notre jeune ingénieur ne pouvait pas supporter longtemps un bas salaire proposé par son employeur. Ainsi, naquit pour lui l’idée de créer pour son propre compte une entreprise pour réaliser enfin son vieux rêve  qui remontait ses pensées « Quand le moment vous le permettra, devenez les patrons de votre destin ».  Sans expérience en business et gestion des affaires ni en marketing, il a attendu 7 ans durant pour accumuler et épargner le peu qu’il gagnait ; le temps pour lui de peaufiner son anglais qui était moyen. Ainsi, il aura un capital de départ de 8000 usd, auquel il sollicitera un crédit de 5000 usd au taux d’intérêt Zéro pour démarrer son business. Avec ses 13.000 usd de capital de départ, notre ami, jeune ingénieur en électricité industrielle se lance 7 ans après avoir eu l’idée ; qu’il a muri, préparé et échangé avec certains des ainés.  Il avait compris la nécessité de la pensée de Johann Wolfgang von Goethe qui dit « Quoi que tu rêves d’entreprendre, commence-le. L’audace a du génie, du pouvoir, de la magie. » Il n’a pas hésité à se lancer sur ce nouveau chemin en devenant son propre patron, ou  « self-made-man  ou fils de ses œuvres ». Malgré d’énormes défis et échecs qu’il a eus, cela n’a rien empêché à notre jeune entrepreneur de pouvoir évoluer et rembourser les 5000 usd empruntés, et de tripler même son capital initial, de tenir en bonne et due une entreprise selon les lois du pays. Il vit actuellement en Chine, et en contact avec son pays où ses affaires prospèrent bien. Non seulement qu’il a établi des bonnes affaires, mais il accumulé une expérience qui fait de lui un bon conseiller en gestion des affaires. Il a aidé d’autres qui ont ouvert leurs micros-business !...Oui, « Quand le moment vous le permettra, devenez les patrons de votre destin ». Il l’a compris. L’accès au crédit pour jeunes est une opportunité de lutte contre la pauvreté des jeunes. Actuellement, il existe des fonds de micro-finance pour les jeunes, des projets de soutien aux initiatives des jeunes logés dans certains ministères et programmes. Ces différents fonds doivent être souples et faciles d’accès pour les jeunes entrepreneurs et ceux qui veulent s’y lancer. Ce vrai que le crédit est égal confiance, les jeunes doivent également faire preuve de la confiance auprès des institutions de micro-finance pour y accéder.
Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Aimé Kazika a partagé la publication de Debriefing Média Channel.