Quelle place les jeunes ruraux occupent-ils dans le PNIA-RDC?

Le Gouvernement de la RDC a initié le présent Programme National d’Investissement Agricole (PNIA) avec l’appui des PTF, au titre de réponse la plus appropriée pour lever des défis majeurs au secteur agricole tels : (i) la malnutrition et l’insécurité alimentaire (73% des congolais n’atteignent pas le niveau minimal d
’apport calorifique de 2500 calories; plus de 50% de la population ne dispose pas de réserves alimentaires) ; (ii) le niveau de pauvreté très élevé de la population surtout rurale (incidence de la pauvreté 71,3% moyenne 2005) ; (iii)l’insuffisance de revenus stables de l’Etat (accroissement du déficit commercial et baise de recettes publiques... Le PNIA de la RDC a pour objectif primordial de stimuler une croissance soutenue du secteur agricole (au moins 6%), nécessaire et suffisante à la réduction de la pauvreté et à l’amélioration de la sécurité alimentaire. Il s’agira de promouvoir les filières stratégiques génératrices de croissance et basées sur les priorités définies par la RDC en vue d’intensifier la production vivrière végétale, animale et halieutique et de promouvoir les spéculations de rente et avec une implication adéquate des couches les plus vulnérables que sont les jeunes et les femmes. Il est structuré en 7 sous programmes, à savoir : (i) Sous -programme 1 : Promotion des filières végétales (ii) Sous- programme 2 : Développement de la production animale (iii) Sous-programme 3 : Développement de la production halieutique (iv) Sous-programme 4: Gestion de la sécurité alimentaire et des réserves stratégiques (v) sous –programme 5 : Recherche et Vulgarisation agricoles (vi) sous-programme 6 : Promotion de l’agri business (vii) sous-programme 7 : Gouvernance agricole et renforcement des capacités humaines et institutionnelles. Le coût total du PNIA de la République Démocratique du Congo sur la période allant de 2013 à 2020 est estimé à 5 474,2 millions USD dont 1 532,8 millions USD entre 2013 et 2015, soit 28% du budget estimatif total et 3 941,4 millions USD de 2016 à 2020, représentant 72%. La ventilation du coût total par sous–programme se présente comme suit : - Promotion des filières végétales: 2 128,6 millions USD (38,9%), - Développement de la production animale: 652,1 millions USD (11,9%), - Développement de la production halieutique: 169,2 millions USD (3,1%) Une question reste vraie et importante: les jeunes ruraux sont-ils intégrés dans la budgétisation du PNIA-RDC? Document intégral sur les liens ci-dessous: http://www.rdc-agriculture.com/index.php/programmes/88-programme-national-d-investissement-agricole-pnia
Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Aimé Kazika a partagé la publication de Debriefing Média Channel.