Note conceptuelle sur la Journée de l’Enfant Africain : le 16 juin 2014

Thème: "Une éducation de qualité, gratuite, obligatoire et adaptée pour tous les enfants en Afrique". Le 16 Juin de chaque année, l'Union Africaine et ses partenaires célèbrent la Journée de l'Enfant Africain (JEA), pour commémorer les manifestations en 1976, des écoliers de Soweto, en Afrique du Sud. Les étudiants protestaient contre une éducation qui visait à renforcer les objectifs du régime de l’apartheid. La réponse brutale des forces de sécurité de l'apartheid aux protestations des étudiants non armés, a entraîné la mort d'un certain nombre d'entre eux. Les manifestations de 1976 ont largement contribué à l'effondrement final du régime de l’apartheid. En 1991, l’Assemblée de l'Union africaine a adopté une résolution proclamant le 16 Juin comme étant la Journée pour la célébration de l'enfant africain. 2. La JEA constitue une occasion pour les parties prenantes sur les droits de l’enfant, y compris les gouvernements, les organisations non gouvernementales et les entités internationales, à réfléchir sur les questions touchant les enfants dans la région. La JEA est un moment opportun pour faire le point sur les progrès accomplis et les défis existants pour assurer la pleine réalisation des droits des enfants en Afrique. À cette fin, le Comité africain d’experts sur les droits et le bien-être de l'enfant (le Comité), organe de traité investi du mandat de surveiller la mise en œuvre des droits énoncés dans la Charte africaine des droits et du bien-être de l'enfant (CADBE), sélectionne chaque année un thème pour la commémoration de la JEA. 3. Au cours de sa 21e session, le Comité d'experts a délibéré et adopté le thème suivant : «Une éducation de qualité, gratuite, obligatoire et adaptée pour tous les enfants en Afrique» comme sujet de la JEA pour 2014. De manière significative, ce thème a été tiré de consultations effectuées auprès d’enfants de la région, lesquelles ont été menées avec l'aide de partenaires du Comité. Ainsi, alors qu'il existe d'autres aspects des droits de l'enfant tout aussi importants qui pourraient être considérés comme thèmes pour la JEA de 2014, l'accent mis sur l'éducation est le résultat des souhaits exprimés par les enfants en Afrique. 4. L'accent mis sur le droit à l'éducation pour les enfants en Afrique est opportun pour un certain nombre d'autres raisons. Pour commencer, la Charte Africaine des Droits et du Bien-être de l’Enfant reconnaît un droit à l'éducation pour tous les enfants, et appelle les États parties à assurer le respect de ce droit. De même, l'éducation est fondamentalement liée à la qualité et à l'ampleur du développement de l'Afrique et est donc une composante clé du programme de développement de l’Afrique. En outre, l'éducation se situe au premier plan concernant le rôle de l'Afrique dans l'avenir du monde et pour sa compétitivité dans un monde de plus en plus globalisé. Par ailleurs, l'éducation est un outil d'autonomisation. Elle permettrait aux enfants africains de réaliser leur potentiel maximum et de renforcer leur capacité de bénéficier d'autres droits favorisant leur bien-être. En effet, l'éducation universelle et de qualité est une préoccupation mondiale reflétée dans de nombreux accords internationaux et plans d’investissement. Pourtant, malgré cette reconnaissance de l'importance de l'éducation et l'investissement considérable dans l'éducation par les Etats africains et les partenaires, nombre d'enfants demeurent dans l’impossibilité d’accéder ou de 3 bénéficier d'une éducation adaptée, de qualité, gratuite et obligatoire de manière significative. Il est donc nécessaire de stimuler le débat sur les succès réalisés à ce jour et les défis qui se dressent sur la voie de la réalisation du droit à l'éducation pour les enfants en Afrique. Lien : http://acerwc.org/wp-content/uploads/2014/02/JEA-2014-Concept-Note.pdf http://acerwc.org/wp-content/uploads/2014/02/JEA-2014-Concept-Note.pdf
Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Aimé Kazika a partagé la publication de Debriefing Média Channel.