Le travail des enfants, une réalité en RDC : 12 juin ( journée mondiale de lutte contre le travail des enfants)

Le ministère de l’Emploi, du Travail et de la Prévoyance sociale a présenté ce mardi 12 juin à Kinshasa le Plan d’action national de lutte contre les pires formes de travail des enfants en RDC. C’était à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de lutte contre le travail des enfants. Ce plan d’action national a pour objectif d’éliminer les pires formes de travail des enfants en RDC d’ici 2020, en mettant en place « les fondations institutionnelles, politiques et sociales » nécessaires à la lutte contre ce phénomène. 

Les accords internationaux.

Lors de la conférence mondiale sur le travail des enfants organisée par l’Organisation internationale du travail (OIT)  en 2010 à la Haye aux Pays-Bas, des experts avaient estimé que dans le monde 215 millions de filles et de garçons âgés de moins de 18 ans sont astreints au travail.
À l’issue de cette conférence, des représentants des gouvernements, des organisations d’employeurs et de travailleurs ainsi que d’autres organisations de la société civile avaient adopté une feuille de route pour « éliminer les pires formes de travail des enfants d’ici 2016 ».
En 2001, la RDC a ratifié la Convention n°182 de l’OIT sur les pires formes de travail des enfants.
Ce traité invite les gouvernements à prendre des mesures immédiates et efficaces notamment « pour assurer l’élimination des travaux qui, par leur nature ou les conditions dans lesquelles ils s’exercent, sont susceptibles de nuire à la santé, à la sécurité ou à la moralité de l’enfant ».
Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Aimé Kazika a partagé la publication de Debriefing Média Channel.