Projet Zéro plastique: une opportunité d’affaires qui contribue à l’assainissement de nos villes !

Posted 4 days ago Avatar Aimé KAZIKA

Un jeune du Burundi a une idée de projet très intéressante, et je voulais la partager avec vous. Voici les grandes lignes de son projet:
La gestion des matières plastiques est l’une des préoccupations actuelles sur le plan environnemental. L’activité commerciale dans la plupart de nos grandes villes africaines implique l’utilisation des matières plastiques comme emballages de plusieurs biens de commerce. Ces matières plastiques « non biodégradables » constituent un embouteillage et un sérieux problème d’environnement. Composés des bidons, des boîtes, des bouteilles, des sachets et sacs, ces matières plastiques s’accumulent bien souvent au bord des rivières, ruisseaux et à proximité des lieux prestigieux et des artères publiques. Ils constituent une pollution aux conséquences nocives tant pour la santé humaine que pour l’esthétique de la ville.
Lutter contre cette forme de pollution des déchets plastiques est une de priorités au sein de l’Agence pour la Recherche Scientifique. Ainsi, est né le projet Zéro plastique, dont les buts sont : a) assainir le milieu en se débarrassant des déchets plastiques, b) Paver les espaces à l’aide des pavés dérivés de ces déchets plastiques et c) générer des revenus en vue de lutter contre la pauvreté, à travers la vente des produits de recyclage des déchets plastiques (pavé, poudre de polyéthylène, granulats de polyéthylène et l’huile combustible proche du mazout).
Primordial pour la duplication dans la ville de Kinshasa :
Les déchets plastiques sont devenus une préoccupation écologique majeure dans la ville de Kinshasa. Aussi, les déchets plastiques abandonnés à proximité des cours d’eau finissent par être entrainés par ces derniers pour la destination finale, le fleuve Congo où ils polluent les plages et écosystèmes aquatiques mais aussi causent des dégâts énormes aux turbines du complexe Inga. Les matières plastiques sont des produits généralement non biodégradables, ce qui veut dire qu’ils ne peuvent pas dans un délai raisonnable être éliminés suite à l’exposition de la lumières du soleil, l’action de l’eau, des enzymes ou bactéries etc. et la pollution qu’ils engendrent peut être classée sous deux formes : - La pollution physique (visuelle et sonore) ; - La pollution chimique
But : le but du projet est de concrétiser les objectifs du millénaire pour le développement (OMD) dans le domaine de l’environnent et du développement durable.
L’assainissement du milieu fait partie de l’hygiène publique.
L'environnement est constitué de l'ensemble de la biodiversité terrestre et marine, donc, de toutes les espèces animales et végétales ainsi que les écosystèmes dans lesquels elles évoluent. Ces ressources naturelles sont indispensables à la vie de l'espèce humaine et de la Terre. Les activités humaines dégradent l'environnement : prélèvement des ressources sans souci de leur renouvellement, déforestation, éradication des espèces animales et végétales, pollution de l'eau, des sols, de l'air… et menacent la survie de tous. Certaines ressources, comme les énergies fossiles, ne sont pas renouvelables, et sont consommées de façon massive, jusqu'à épuisement : de plus, toutes les étapes de leur exploitation et de leur consommation sont extrêmement nocives pour l'environnement. Sans se soucier du sort des déchets que nous produisons au quotidien, ces derniers ne constituent pas seulement le problème d’aujourd’hui mais, aussi celui de demain.
Dans ce projet nous allons traiter deux points qui ont un impact sur la santé humaine:
- Lutte contre la pollution des déchets plastiques
- Lutte contre la pollution de l’eau et agir en faveur de l’approvisionnement en eau potable
PREMIÈRE PARTIE(lutte contre la pollution des déchets plastiques)
La ville de Kinshasa est une ville qui compte une superficie d’environ 9 965 km et située l’extrême ouest de la république démocratique du Congo, à la rive sud du fleuve Congo.Comptant actuellement environ dix millions d’habitants.
1. LA POLLUTION SONORE ET VISUELLE
Une fois abandonnés {l’espace libre ou sur les voies publiques ces déchets plastiques enlaidissent le paysage. Aussi, piétons et véhicules marchant et roulant dessus, produisent des bruits bien souvent assourdissants pouvant susciter l’attention du public aux alentours
2. POLLUTION CHIMIQUE
L’on a souvent l’habitude dans la capitale congolaise (à défaut des services spécialisés dans la collecte des déchets ménagers et plastiques y compris), de rassembler ces déchets ménagers, matières plastiques y comprises et les brûler à l’airlibre. Ce qui constitue un danger mortel pour l’homme et la nature. L’Agence pour la Recherche Scientifique propose une piste de solution efficace quant au principal problème qui a toujours causé un véritable embouteillage, au passage d’idée d’assainissement dans les centres urbains des villes africaine.
PRODUITS OBTENUS AVEC LE RECYCLAGE DES DECHETS PLASTIQUES :
1. Les pavés fabriqués à base de ces déchets plastiques (En pavé pour paver les routes, trottoirs, parcelles…)
1. En poudre et granulats du plastique recyclé pour vendre à l'industrie du plastique car c'est sa matière première.
2. Huile issu du recyclage des plastiques polyéthylènes


Cordonnées de contact pour en savoir plus:
Armel Derere
AGENCE POUR LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE
Tél. +25775912387.
Mail : armel1960@gmail.com.
Burundi




Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Aimé Kazika a partagé la publication de Debriefing Média Channel.