Des scientifiques percent les mystères du caméléon

media 
Le caméléon de Madagascar.Photo by Nick Garbutt/Barcroft Media / Getty Images
Une équipe de chercheurs suisses est parvenue à expliquer le mécanisme qui permet au caméléon de passer d’une couleur à l’autre. Le secret du reptile se trouve dans les nano-cristaux contenus dans la peau de l’animal.
Difficile de le distinguer d’une branche d’arbre. Le caméléon, roi du camouflage, se fond dans la nature avec une étonnante facilité. Il peut, tout aussi rapidement, se parer de couleurs flamboyantes. C’est sur ce phénomène qu’ont travaillé des chercheurs suisses de la faculté des sciences de l’Université de Genèvequi publient leur étude dans la revue Nature Communications. Les scientifiques, issus des sections de Biologie et de Physique, ont étudié un caméléon panthère mâle originaire de Madagascar.
Un millefeuille de nano-cristaux
La peau du caméléon est composée de pigments rouges, jaunes et marron. Les teintes bleues et vertes proviennent, elles, de minuscules cristaux situés dans une couche superficielle de cellules dermiques appelées iridophores. Ces nano-cristaux, disposés en plusieurs couches, réagissent aux longueurs d’onde de la lumière en réfléchissant des teintes bleutées. Si cette structure de la peau est commune chez plusieurs reptiles, le caméléon est le seul à pouvoir changer la disposition de ces petits cristaux, et donc de couleurs, en fonction de ses humeurs.
Lorsque l’animal est calme, le maillage de ses nano-cristaux est dense et réfléchit les longueurs d’onde bleues. Lorsqu’il s’excite, à la vue d’une femelle convoitée ou d’un autre mâle rival, ce maillage se relâche, le caméléon se pare alors de couleurs éclatantes allant du rouge au jaune. La métamorphose spectaculaire est très rapide, le reptile n’a besoin que d’une ou deux minutes pour opérer cette transition.
Une peau qui protège des effets du soleil
 
 
Les scientifiques ne se sont pas arrêtés là. Ils ont également découvert l’existence d’une seconde couche d’iridophores. Ces cristaux, plus gros et moins organisés que les premiers, réfléchissent la lumière infrarouge, offrant au caméléon une protection imparable aux effets des rayons du soleil.
« Le caméléon a inventé quelque chose de complètement nouveau en terme d’évolution », s’enthousiasme Michel Milinkovitch, professeur du département de génétique de l’Université de Genève. Cette superposition de cristaux de différentes tailles procure à l’animal une protection thermique, et lui permet de passer d’un camouflage à un arc-en-ciel de couleurs en un temps record.

Source: http://www.rfi.fr/science/20150311-cameleon-madagascar-chercheurs-suisse-nano-cristaux-changement-couleurs/
Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Aimé Kazika a partagé la publication de Debriefing Média Channel.