« Quand la case du voisin brule, il faut mouiller ta barbe » !

En moré chez les Mossi au Burkina Faso, j’ai entendu cet adage puissant : «  Quand la case du voisin brule, il faut mouiller ta barbe » !

C’est maintenant que je comprends un peu le sens figuré de cet adage. Dans l’Afrique ancestrale, les cases étaient souvent et restent souvent construites en paille, matériau végétale modeste et facile à être touché par le feu.  Et quand le feu embrase un village, il  n’épargne pas les cases des voisins. Le danger est que même ta case peut être touché voir même se bruler. Ainsi, les peuples Mossis conseillent, en voyant cela arriver, il faut déjà commencer à mouiller ta barbe pour éviter d’être aussi touché par le feu. Comme est-il que beaucoup se disent que le feu est loin, à des milliers de Kilomètres et ne peut m’atteindre, ils oublient souvent de mouiller leur barbe. L’idée du message de cet adage, c’est se prévenir et prévenir quand tu vois chez le voisin, sa case brule déjà, mouille ta barde, se préparer à éviter le pire que le feu ne t’attaque et te touche. Aujourd’hui, plusieurs feux brulent déjà les cases des voisins, mais, combien essaient de mouiller leur barbe ? Le feu d’Ebola  brule en Afrique de l’Ouest, est-ce, nos pays se préparent à prévenir le danger de la contamination ? Le feu du terrorisme brule vers la Corne d’Afrique, est-ce nos pays se préparent pour prévenir l’avancée des Shébab ? Le torchon brule au Nigéria avec Boko-Haram, est-ce nos pays  se préviennent des causes de l’avancée de ce mouvement religieux ? Le feu brule en Centrafrique et au Sud-Soudan, est-ce nos pays se préparent pour mouiller leur barbe en prévenant de catastrophe alimentaire ? Le feu de haine et des bombes brule à Gaza entre les peuples palestiniens et Israéliens ? Est-ce, nos pays préviennent de la haine pour éviter que cela n’atteigne d’autres frontières ? Le  feu a brulé l’Ukraine, est-ce nos pays se sont-ils préparer à prévenir le danger que représentent cette guerre tant sur le plan international que sous-régional ? Le feu brule déjà en Afrique pour et sur la modification des constitutions pour près de 10 pays, est-ce, combien des politiciens se préparent pour éviter l’embrassement de feu ???...Les peuples Mossis, avaient compris et savaient  bien des milliers d’année quand la case du voisin brule, il faut mouiller sa barbe.
Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Aimé Kazika a partagé la publication de Debriefing Média Channel.