Quand l’ONG américaine Human Right Watch (HRW) s’insurge contre le Général Kanyama et la population en dit autre chose! Un NON en Majuscule. Où sont les défenseurs de droits de l’homme quand les Kuluna font la loi ?



Nous lisons que : « Dans un rapport apparemment semblable à celui de l’Organisation des Nations Unies, piloté par le BCNUDH, Human Right Watch revient à la charge en mettant seulement en exergue, comme dans le premier rapport, les dérapages enregistrés lors de l’opération « Likofi I » et attribués à la Police nationale congolaise. Allant au-delà du rapport de BCNUDH, HRW demande au Gouvernement congolais, entre autres, de suspendre le général Célestin Kanyama et de revenir sur sa décision d’expulser Scott Campbell[1] ».

Ce rapport publié mardi 18.112.2014, Human Rights Watch dénonce la mort ou la disparition de plus de 80 personnes victimes, selon l'ONG, de violences policières lors de l'opération "Likofi", grande opération antibanditisme menée à Kinshasa entre novembre 2013 et février 2014 (Jeuneafrique.com).
Ce dernier rapport vient s’ajouter à celui de BCNUGH qui critique l’opération Likofi, qui a consisté à traqué les délinquants qui mettaient la population Kinoise en insécurité inouïe! Une chose reste vraie, la population a salué l’opération car, les kuluna étaient devenus les maitres de la loi ; ainsi, le gouvernement a joué son rôle régalien de la protection et la libre circulation des personnes et de leur bien, selon les prescrits constitutionnels. La population se demande souvent, quand les kuluna font la loi, où sont ces défenseurs de droits de l’homme ? Hélas, aucun défenseur ne s’élève ni n’élève sa voix pour condamner les forfaits de Kuluna !
Pour Human Right Watch (HRW), ses rédacteurs n’ont pas vu la traque des congolais dans l’autre rive à Brazzaville ? Les congolais vivant à Brazzaville ont subi des grandes violations, pourquoi HRW a fermé ses yeux ? Quant est-ce il produira des rapports pour ce qui s’est passé à Brazzaville ? Puisque le dossier concerne le Congo-Kinshasa, il faut suspendre le général C.Kanyama ? La population voit une injustice dans ce rapport. Ainsi, le Ministre Mende, de la #RDC: Kinshasa qualifie d’«ingérence inacceptable» un rapport de @HRW sur la répression policière à Kinshasa rfi.my/1yma6Lc via @RFI.

                          
Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Aimé Kazika a partagé la publication de Debriefing Média Channel.