Les restaurants de fortunes, alimentation de rue ou cuisines populaires appelé communément « Malewa » RDC : un phénomène de plus en plus inquiétant au non respect des normes sanitaires, alimentaires et hygiéniques.



La pauvreté n’est pas seulement un mal enraciné en RDC mais elle est aussi un phénomène de masse. Si les études démontrent que plus de 70 à 83 % de population vivent avec moins d’un dollar par jour par personne (selon les provinces), l’accès à une nourriture de qualité et en quantité suffisante est un sérieux problème. Certains spécialistes disent que 60 à 63 % du budget des ménages pauvres sont consacrés à l’alimentation. Mais là, faudra –t-il penser à un ménage qui dispose d’une source de revenu mensuel et la capacité financière permet de faire le choix sur leur alimentation. 

Mais depuis un certain temps, à Kinshasa, il s’est développé un phénomène qui prend de l’ampleur et s’est enraciné dans les mentalités de Kinois, il s’agit du phénomène de «  restaurants de fortune » communément appelé « malewa ». Ce sont des restaurants de rue, avec une cuisine populaire sans norme hygiénique et sanitaire, offrant du repas chaud à tout passant et à moindre frais. Pour beaucoup qui n’ont pas de revenus réguliers, le restaurant de fortune «  le malewa » constitue un moyen de s’approvisionner en repas oubliant toutes les conséquences sanitaires.  En effet, Il est difficile de circuler les différentes rues de Kinshasa, sans  trouver un endroit où l’on vend le Malewa. Ce Malewa est vendu à un prix qui permet à chaque personne  de s’offrir un plat. Raison pour laquelle, nombre de Kinois s’y rendent pour consommer «le malewa »  préparé à la congolaise. Ce phénomène est vivement critiqué sans que l’on s’intéresse à son origine, les raisons voire sans faire des suggestions.
A l’heure où la sécurité alimentaire et le droit alimentaire préoccupe plus d’un, le restaurant de fortune gagne du terrain avec toutes les conséquences sanitaires sur la santé (les maladies). Ces cuisines populaires occasionnent également l’insalubrité dans la ville de Kinshasa. Si la pauvreté galopante ne permet pas aux plus démunis d’accéder aux supermarchés, hélas, toute catégorie fréquente ces cuisines populaires, ou restaurant de fortune, ou alimentation de rue communément appelé « malewa » dans l’argot kinois.

Les autorités sanitaires du pays doivent s’imprégner de la situation, organiser ce secteur ou y mettre fin. Les restaurants de fortunes en RDC  appelé «  malewa » bien qu’il constitue une unité de production dans ce pays où le travail est devenu rare et parcourir de combattant, est un phénomène de plus en plus inquiétant à l’heure où la sécurité alimentaire et droit alimentaire devient une obligation !

Cette situation doit nous préoccuper, car, le restaurant de fortune ou l’alimentation de rue, ne fait l’objet d’aucune inspection par les services compétents et les normes d’hygiène, sanitaires et gastronomiques ne sont pas ni suivies ni respectées ! La population court un grand risque à moyen et à long terme.
Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Aimé Kazika a partagé la publication de Debriefing Média Channel.