Accéder au contenu principal

RDC - GOUVERNEMENT DE COHÉSION NATIONALE : MERCI MONSIEUR LE PRÉSIDENT

Un gouvernement de cohésion nationale ? Non, merci, il y avait mieux d'après moi. Seules les marionnettes du rouage pouvaient probablement s'y attendre, y compris les personnes qui ont remporté le gros lot. C'est vers 6h, le matin de lundi, que je découvre que monsieur le président a bien voulu changer les choses en aggravant la situation mais en toute innocence, il me semble.
Image d'illustration. Gouv. Congolais *Ph.: lavdc.netAvec 47 personnes librement choisies, c'est son record, le grand coup. L'équipe de la trentaine précédant n'aurait pas permis d'accomplir les rêves de monsieur le président, et maintenant on peut espérer mieux. Mais même mon optimisme refuse de se réveiller pour y croire.
Monsieur le président vient aussi de reconduire Matata PONYO, celui avec qui il pourrait se tirer en 2016, le temps de nettoyer l'assiette. Je me souviens alors des promesses faites à l'issue des concertations nationales d'octobre 2013, puis je me dis qu'ils se sont encore moqués de nous.
Souvenez-vous de ces promesses : « Assurer à nos frères et sœurs avec handicap, une représentativité dans les institutions. », « …Un gouvernement de cohésion nationale sera bientôt mis en place…il comprendra aussi bien les représentants de la majorité, de l’opposition que de la société civile... »,… Mais voilà que dans ce gouvernement il n’ya aucun membre de la société civile, aucune personne avec handicap.
J'ai vu aussi comme les femmes politiques et activistes se sont senties désillusionnées. Elles croyaient vraiment obtenir 30% de ce gouvernement puisque le président devrait soutenir son souci d’encourager les partis politiques à présenter 30% de femmes sur leurs listes électorales. Hah, 30 %, mon œil ! Et là, il faut arrondir par excès pour arriver à 15% de femmes dont seulement trois ministres. Monsieur le président, encore merci, disent les congolaises. Mais il n’a péché nulle part ici.
Quelqu'un m'a parlé d'une équipe d'amis, puis j'ai pensé à une composition de complaisance. C'est clair que le maître de cérémonie a rassemblé les meilleurs joueurs, le temps de récompensés les vieux et proches camarades. Le commandant en chef a réuni ses meilleurs tireurs de lutte, mais l'on ne sait pour qui tireront-ils.
On se souviendra d'Evariste BOSHAB comme président de l'assemblée nationale, et des rumeurs qui entourèrent la fin de son mandat. Le voilà vice premier ministre. Alexis THAMBWE MWAMBA, Olivier KAMITATU et ces autres. Ils étaient ministres, ils n'avaient pas été reconduits, mais les voilà réinvestis. D'où vient à nouveau cette confiance brusque en des hommes dont on n'avait plus rien à attendre autrefois ? Une dette à payer ou un montage utile pour l'avenir ? Et puis ce gros chiffre : 47+1. Dieu seul sait.
On nous a chanté les avancées dans l'économie nationale sous le ministre Jean Paul NEMOYATO, mais on l'éjecte de la nouvelle liste. Le budget aurait été bien respecté, bien reparti. Mais par où est passé ce professeur d'université qui en était le ministre ? On ne sait pas encore ce dont ce pays a besoin. Et ces ministères dont on ne sent jamais l'impact ni comprendre l'importance, malgré la nécessité et la connaissance de l'objet.
Culture et art, un ministère dépensier pour rien, autant que je le penserai de celui du Tourisme qui est nécessaire mais tous incapables de mettre en valeurs les merveilles de ce pays. La famille, la congolaise et son enfant seraient valablement représentés par le ministère du genre, famille et enfant, un ministère qui, à peine, ne se manifeste que pour visiter les sinistrés. Puis vous avez un ministre des Sports qui à peine peut connaitre la durée normal d'un match qui n'est pas de football. Je ne citerai pas les ministères fantaisistes de la classe moyenne, du Développement rural, de la Révolution de la modernité,... Faites-moi comprendre d'où vient un vice-ministre des Congolais de l'étranger s'il n'y a pas de ministère pour cette charge ! Je ne suis pas pessimiste, j'aimerais simplement voir les bonnes personnes aux bons postes, et j'en parlerai autrement.
Je vois ici un gouvernement de la dernière chance, je pense à une dernière ouverture faite aux amis de longues dates. Encore, monsieur le président, le peuple te dit merci. Merci pour ce gouvernement à toi. ©Fidèle BWIRHONDE  ©fideleblog.canalblog.com
Posté par BWIRHONDE Fidele à - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Aimé Kazika a partagé la publication de Debriefing Média Channel.