LA DESTRUCTION DE L'AFRIQUE PAR LE PORTUGAL.




J’ai lu un article intitulé  « La destruction de l'Afrique par le Portugal au 14 è siècle ». Cette destruction a été faite suite «  à la traite négrière européenne ».  Selon cet article largement commenté, l’Afrique a subi pendant près de 4 siècle, du 15 au 19 è siècle, d’un événement historique qui est à la base de la pauvreté de l’Afrique noire. Toute fois, bon nombre estiment que, la pauvreté de l’Afrique est également due à la mauvaise foi et incompétence de ses dirigeants assoiffés et marionnettes de l’occident qui tirent la ficelle. Mais, je voudrais partager mon opinion qui corrobore aux commentaires des uns et des autres qui, peut être, s’éloignent également de la logique afro-pessimiste. Je pense à mon humble avis, « on ne peut nier l’histoire comme aussi, on ne peut le sauter ». La  traite négrière européenne  est un fait historique qui est resté dans le passé, quand bien même, elle aurait des conséquences jusqu’à nos jours ». Mais, on ne peut pas non plus rester dans les faits historiques car, les jérémiades et le langage mélancolique ne peuvent pas résoudre le problème de la pauvreté de l’Afrique.  La traite négrière européenne comme nous le savons, a, vidé l’Afrique de ses hommes forts qui ont pu développer les pays se trouvant de l’autre coté de l’atlantique. Selon le site http://www.in-terre- actif.com, Entre le 15e et le 19e siècle eut lieu un événement qui marqua l’histoire de l’humanité : " La traite des Noirs ". À cette époque, les Européens amenèrent entre 10 et 12 millions d’esclaves africains en Amérique, par bateau. Cet événement a marqué de façon particulière le cours de l’histoire sur tout le continent américain.  Soyons réalistes chers africains ! La traite négrière a pris fin et l’esclavage, un autre fléau a été aboli ; resterions-nous toujours plaintif de l’occident comme cause de notre malheur, du cher et beau continent africain ? Peut-être oui, mais, également non ! Vous me diriez que le néocolonialisme existe et l’esclavage moderne aussi, mais, que font les dirigeants africains pour mettre fin à cette vague d’immigration clandestine et la fuite des cerveaux, pareilles à la traite négrière du 15 et 19 è siècle ? Je pense, la responsabilité nous incombe. Améliorer les conditions de vie des nombreux africains pour éviter de croire à  l’eldorado européen et au rêve américain ! L’Afrique doit repenser à son propre développement, sinon, elle fera toujours face à une nouvelle forme de traite négrière, plus dangereuse et plus sauvage que celle qu’elle a connue au 15 è et 19 è siècle, débutant avec l’arrivée des portugais ou arabes au sol africain. Maintenant, il n’y a plus de portugais en face de nous. Est-ce, les dirigeants africains lisent les signes du temps pour voir ce que représentent comme danger, le départ massif des dignes fils comme «  candidats à l’immigration clandestine ou comme gagnants de DV loterie américaine ? Que l’Afrique vive son destin et croit en son rôle économique et politique. Voilà le défi auquel fera face l’Afrique du 21 è siècle. Nous sommes un continent aux ressources inégalables et incontournables ! Que vive l’Afrique, Que vive la renaissance africaine !
Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Aimé Kazika a partagé la publication de Debriefing Média Channel.