Les attentats de Paris : les enseignements à tirer!





L’actualité internationale est dominée par les attentats de Paris, qui ont eu lieu le vendredi 13 novembre 2015 causant la mort de 129 personnes et des nombreux blessés graves. Ces attentats revendiqués au lendemain par L’Etat islamique ou le Daech, connu aussi sous l’appellation d’ISIS, sont largement commentés sur les médias sociaux et ne laissent personne à l’abri du danger que représente le terrorisme international.
 
Plusieurs enseignements sont tirés des attentats de Paris de Novembre 2015. Pour une frange population africaine de la diaspora ou basée en Afrique, l’Afrique ne devrait pas se solidariser avec la France, au contraire, elle estime que la France subit ce qu’elle fait subir aux Africains. Sa politique étrangère lui fait payer son arrogance. Ainsi, se diffuse à travers les médias sociaux, le message imbu de haine et de violence.
En effet, l’Afrique garde encore les stigmates de l’implication de la France et ses conséquences sur la traque et la mort du guide libyen, Mouammar Kadhafi ainsi que des nombreuses interventions militaires pour soutenir certains gouvernements mal aimés.

Si les attentats de Paris fait suite à l’engagement Français en Syrie, pour l’africain moyen, la France devrait payer plus car, les africains en subissent chaque jour et les morts ne sont plus à compter. La politique française en Afrique et d’ailleurs n’est pas acceptée et contribue inexorablement à imposer leur dicta mais aussi à soutenir sur le plan militaire et politique certains présidents africains désavoués par leur population. L’engagement militaire français cause des nombreux dégâts humains à travers des guerres et des armes qui circulent. Les économies africaines sont devenues tributaires  de leur économie. 

Par ailleurs, l’on constate aussi, tous ceux qui se solidarisés avec la France en mettant le drapeau français sur leur profil facebook, ont trahi l’Afrique et leur pays, déclarent clament certaines personnes. Ils estiment en subsistance que ceux qui placent ce drapeau français, ont oublié que l’Afrique pleure chaque jour des milliers des morts et les Français n’ont jamais compati en mettant les drapeaux africains sur leur profil. Cela reste inconcevable de pouvoir changer le profil conclut d’autres.
Une deuxième réflexion faite sur les attentats de Paris,  c’est la fragilité de superpuissance face au terrorisme mondial. En effet, si les Etats-Unis se rappelleront du 11 Septembre, la France quant à elle n’oubliera jamais cette nuit du 13 Novembre 2015. Ces attaques terroristes du groupe Daech a démontré que même les superpuissances ne sont nullement épargnées contre le terrorisme. Le danger vient de partout. Les services de sécurité intérieure ou extérieure, ne sont même pas à détecter en avance les préparatifs et le mode d’emploi de ces terroristes. 

Selon le professeur, Mohammad-Mahmoud Ould Mohamedou, professeur associé à l’Institut et directeur adjoint du Centre de politique de sécurité de Genève (GCSP) ,  le Daesch utilise « une communication uber-professionnelle, l’organisation est présente sur tous les médias sociaux, multipliant quasi quotidiennement les vidéos de qualité HD avec une mise en scène hollywoodienne, un montage ultrarapide et des visuels de jeux vidéo, le tout en plusieurs langues ». Et, certains spécialistes de voir que « l’Etat islamique s’est positionné en un laps très rapide comme, en tout état de cause, le groupe armé non étatique le plus puissant et le plus ambitieux de l’histoire ».

Face à ces événements, la sécurité intérieure des pays développés doit être plus intelligente qu’avant. A quelques jours du grand rassemblement de Parsis sur la COP21, axé sur le changement climatique, le terrorisme mondial devient une inquiétude où personne n’est à l’abri de ce danger permanent.

Le dernier enseignement à tirer des attentats de Paris, c’est le rôle des médias sociaux dans la diffusion de l’information. Les médias sociaux ont joué un rôle important dans la diffusion des messages de soutien, de compassion et de solidarité.

Facebook a créé une application permettant aux membres de familles de pouvoir se communiquer pour savoir si vous êtes vivant ou pas.  De l’autre coté, une autre application permettait de changer le profil en y insérant le drapeau de la France pour pouvoir se solidariser avec la France.  Hélas, le changement de profil par l’ajout de drapeau français, n’a pas plu à des milliers de personne. Plusieurs personnes ont eu des injures et étaient qualifiés d’idiotie d’avoir agi ainsi en utilisant cette application de facebook. Au lieu de la solidarité, les messages haineux et racistes se sont diffusés à travers les réseaux sociaux.  

Voila quelques enseignements tirés des attentats de Paris du vendredi 13 Novembre 2015.

,


Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Aimé Kazika a partagé la publication de Debriefing Média Channel.